... dans les mains, et ce soir j'ai mal aux épaules. (ce n'est pas pour rimer avec gaule, j'ai vraiment mal :-)
Cidre_fabricationAlors je me doute que la plupart d'entre vous se sont jetés sur cet article en se disant, tiens il va nous "pondre" un truc un peu grivois. Non, non, rien à voir avec ça ! La gaule c'est pour gauler ! ...
... les pommes, pour les faire tomber de leurs branches. Après on les ramasse dans des paniers, puis on vide les paniers dans des sacs. Il faut 4 paniers pour remplir un sac.
Et après ? et bien après on va presser les pommes pour en extraire le jus qu'on va mettre dans un tonneau.
On va patienter plusieurs semaines de fermentation, puis on va mettre le tout en bouteille pour faire du cidre boucher fermier à déguster toute l'année. (le meilleur moment ;-)
Oui au fait, avant de mettre dans le tonneau, on va passer au moment le plus drôle de la chaîne de fabrication ... il faut laver le tonneau. Je vous dresse le tableau :
- c'est le matin, il fait froid
- il faut se déshabiller (on garde quand même le slip ou le caleçon) dans le pressoir
- on rendre dans le tonneau par l'étroit petit guichet (tout les ans, je me demande si je vais pouvoir rentrer)
- c'est sympa, c'est tout froid et tout poisseux la dedans, la lie vous glisse entre les doigts de pieds ... brr
- quelqu'un vous passe une pile électrique parce qu'il fait tout noir
- puis au moment ou vous commencez à claquer des dents un plaisantin vous balance un seau d'eau bouillante pour que vous puissiez commencer à laver
- une heure de frottage intensif plus tard, vous pouvez ressortir, tout trempé (il fait toujours aussi froid)
- tout sale, il ne vous reste plus qu'à courir en slip dans l'herbe jusqu'à la maison et sa salle de bain pour prendre un bonne douche bien chaude !
Qui a dit que la vie en province n'était pas trépidante ?

Note : Ne me parlez pas du Loïc Raison, c'est pas du cidre, c'est un truc vaguement gazeux et de toute façon c'est Breton !