Je voudrais vous faire partager une expérience vécue il y a une vingtaine d'année dansbobine une Imprimerie de presse du Nord Parisien.
Attachez vos ceintures, vous n'allez pas en croire vos yeux et pourtant je vous jure que c'est vrai :)
J'était en rendez-vous chez ce client pour installer un logiciel de contrôle des stocks de bobines de papier. J'arrive chez le client avec un PC et son logiciel.
Je commence a installer, puis le patron m'offre un café et nous profitons de ce moment pour bavarder. Je remarque que les fenêtres du bureau qui donnent sur l'atelier sont grillagées. Le gars m'explique sans sourciller le moins du monde que c'est pour se protéger des jets de ... boulons ?!?
- "Bah, oui, ces c**s la, (les ouvriers) par moment, quand ya des grêves, ils s'excitent un peu !"
- "D'ailleurs, si vous voulez visiter les ateliers, on attendra la pause déjeuner, ils n'aiment pas trop qu'on vienne se balader, ils ont l'impression qu'on les surveille."
- "Faudra qu'on vous montre leur dernière connerie, vous allez vous marrer !"
Fin, de la pause, je retourne à mon PC non sans rester abasourdi par ces déclarations. Je n'y comprend rien, c'est lui le patron et il ne peut pas se promener dans les ateliers ?!?
Arrive l'heure du déjeuner, l'atelier est vide, nous en profitons pour faire la visite. Il me montre le matériel tout en m'expliquant le déroulement de l'impression d'un journal.
Puis fin de la visite, je vais découvrir la fameuse "connerie".
Nous arrivons dans un hall ou trône en son milieu un immense bol en papier maché. Il fait bien 2,5/3 mètres de haut pour une circonférence à peu près identique. Il est décoré de peinture, d'autocollants du syndicat et affublé du slogan : Ras le bol du chômage !.
- "Bah voila" me dit il, il ont fabriqué ça pour la manif contre le chômage, seulement, ils ne se sont pas apperçu que la porte n'est pas assez grande pour le sortir, j'ai même eu peur qu'ils essayent de pêter le mur !"
- "En plus, ils l'on bourré de pétards, ils voulaient le faire exploser à la fin de la manif"
- "Alors maintenant, plus personne ne veut y toucher, ils ont peur que ça saute, j'vais être obligé d'appeler le service de déminage"
Après la crise de rires, nous partons déjeuner à notre tour.
Retour à la boite, à peine remis au travail, voila qu'un gars se pointe dans le bureau, cheveux long, lunettes rondes, baskets, c'est le responsable syndical.
Ils demande un rendez-vous avec le patron, ils s'éclipsent tous les deux dans une pièce voisine.
Une demi heure de tractations plus tard, john lennon s'en va et le patron me tiens à peu près ces propos :
- "bah voila, les gars se sont apperçus qu'on installe un nouveau logiciel, ils voulaient savoir pourquoi"
- "je lui ai expliqué que c'était pour contrôler le stock de bobines"
- "le gars m'a dit qu'ils voulaient être responsabilisés sur ce sujet et qu'ils voulaient saisir eux même les entrées/sorties de stock"
"Alors moi il me font ch*** avec leurs conneries, je sais qu'ils piquent du papier pour imprimer des tracts (sur les horaires de boulot évidemment)"
Et la, le gars me pose la question qui tue :
- "Dites moi Monsieur, vous pourriez nous fournir un deuxième Pc avec le même logiciel, ils saisiraient les entrée/sorties, ils nous donneraient une disquette le soir qu'on effacerait et qu'on leur rendrait le lendemain matin, c'est possible ça ?"