Lundi matin ... je pars au boulot.
Machinalement, j'allume la radio. Je positionne la fréquence sur France-Inter pour écouter les informations, je suis calme et détendu. (mais ça va pas durer)
Je vous passe le bla bla politique quotidien, voila que le journaliste annonce une semaine de réflexion sur le thème de la retraite. Bon, tiens que je me dis, écoutons ce qu'il a à dire.
"Bla, bla, bla ... régimes spéciaux ... bla bla bla ... fonctionnaires ... bla bla bla"
les_miserablesEt puis arrive la pomme sur le gâteau, (j'suis Normand, non ?) pour étailler son papier, le journaliste annonce une interview d'un malheureux retraité.
Alors le malheureux est retraité de la SNCF, on ne sait pas si c'est un roulant, mais il commence par se plaindre de sa perte de pouvoir d'achat depuis plusieurs années.
"Rendez-vous compte" dit il avec son fort accent du sud de la France,  "aujourd'hui, nous faisons attention à tout ce que l'on achète, on peut plus acheter des tomates à 2€80 le kilo, on se rabat sur des qualités moindre à  2€00 le kilo, on a pas les moyen."
Puis parti dans son délire, il ajoute "On ne mange plus jamais de viande, le poisson, c'est une fois par semaine et encore ... en barquette !"
Alors passé la surprise, l'envie de balancer un coup de tatane dans le poste, je me dit que France-Inter va sûrement recevoir un coup de fil de la CGT ou Sud Rail pour demander ou et comment ils ont dégotté un mec aussi c** !
Moi je dit que ce gars la, faut l'empailler, ou comme aurait dit Audiard "Il pourrait servir de mètre étalon, faut l'exposer à Sèvres"

Note à l'attention de l'énergumène : Dis donc pépère, t'es en retraite, t'as le temps d'aller à la pêche !

Note à l'attention de la rédaction de France-Inter : Bravo les gars, vous êtes trop fort !